Déjà un mois à Tokyo et voilà déjà que plus de la moitié de mon séjour est passé. Le temps passe tellement vite...

Shimo-Kitazawa & gâteaux Totoro

C'est un quartier jeune et branché de Tokyo : on y trouve un ensemble de third shops (des friperies). Le centre est composé majoritairement de magasins avec des vêtements américains en tous genres. Cependant, dès que l'on s'écarte du centre, on retrouve rapidement des quartiers résidentiels calmes et paisibles. Pas de chance pour moi : aujourd'hui est un jour de pluie, même les insectes restent à l'abri de la pluie dans leurs petites fleurs.

Nous ne sommes pas loin d'un autre quartier où l'on trouve un petit temple sympathique mais surtout une petite boutique fabriquant des gâteaux en forme de Totoro. Le lieu est sympathique, mais n'est pas un indispensable. Le gâteau est bon, mais pas extraordinaire : la magie de celui-ci réside plutôt dans sa forme particulière. Il est possible de manger sur place ou d'emporter directement votre petit gâteau. Il y avait 4 goûts différents (chocolat, matcha, fraise, crème) : a priori, cela dépend de la saison.

Le soir j'ai rejoint Tomoko et Momona, puis la fille de Tomoko nous a rejoints dans un restaurant de Gyoza à Shibuya. Petit restaurant sympathique et pas cher, mais comme d'habitude les soirées Tokyoïtes s’arrêtent toujours trop tôt. Enfin ce n'est pas bien grave, nous allons nous retrouver le lendemain.

Gay Pride

Tomoko doit avoir le don d’entraîner les gens dans des lieux insolites, puisque nous sommes 7 à nous retrouver lors de cette sortie incongrue. Pour la plupart d'entre nous ce fut une première. C'est largement différent de ce que nous trouvons en France : ils ont une approche de cet événement comme si c'était une matsuri avec beaucoup de stands et des petites choses à gagner.

Nous avons donc déambulé de stand en stand récupérant lotions pour le visage, parfums, lessive, capotes, etc... Une amie à Tomoko a même récupéré un Tenga aux couleurs de la gay pride =). Mais le tout reste bon enfant avec des poses photos de drag queens habillées en mode reine du 17eme ou de dresseurs Pokemon avec ses amis...

Ensuite ce fut le tour de la parade, elle est assez classique. Très bon enfant, beaucoup plus que les parades que j'ai pu voir en France. Un peu étrange pour moi, hétéro, de me retrouver au milieu de la parade et de recevoir des "happy pride".

Ensuite nous avons fait un Izakaya traditionnel et nous avons beaucoup échangé : un de mes meilleurs après-midi que j'ai passé sur Tokyo. J'ai potentiellement trop bu de saké tout comme Ryu, je le plains d'ailleurs car il travaillait le lendemain.

Umeshu Matsuri

Le lendemain, histoire de remettre l'estomac en route, je suis allé à L'Umeshu Matsuri. Celle-ci se déroule dans le centre de Tokyo, dans le parc Ueno. Pour 1700 yens, on te donne un ensemble de pièces en métal. Chaque pièce représente 100 yens. Celles-ci servent à goûter les différents Umeshu présentés. Il y en avait plus de 300 ! Chaque dégustation a un coût spécifique variant entre 1 et 4 pièces (soit 100 et 400 yens). Ce fut l'occasion de goûter les différents types d'Umeshu. Le classique, le citronné, le triple blend, le "cloudy", etc... 1700 yens un lendemain de cuite, c'est suffisant pour débusquer quelques bonnes bouteilles et goûter chaque "type" d'Umeshu.

J'ai enchaîné rapidement la journée avec quelques stands de nourriture accolés à la matsuri. J'ai eu l'occasion de prendre mes premiers dango du voyage, parfait pour caler l'estomac après cette dégustation.