Le rythme du voyage est assez épuisant. Maintenant que je suis posé à Tokyo, j'ai tendance à être vite rattrapé par ma flemme légendaire. Heureusement, la semaine fut rythmée par des soirées et des retrouvailles en tout genre.

Déplacement dans Tokyo

Il y a deux moyens de se déplacer efficacement dans Tokyo : le métro et la Yamanote line (ou les lignes JR de manière global). La Yamanote line permet de faire rapidement le tour de Tokyo sans s'encombrer d'un certain nombre de transferts (elle est gratuite si vous avez un JR Pass).

J'ai pour habitude de prendre des pass à la journée pour le métro. Il sont à un tarif vraiment intéressant : 1 jour = 800 yens, 2 jour = 1200 yens et 3 jours = 1500 yens. Ces pass sont extrêmement pratiques et accessibles uniquement aux étrangers en court séjour. C'est vraiment l'idéal si vous êtes sur Tokyo environ une semaine. Cependant, étant présent pour deux mois, mon rythme est plus calme et je fais rarement plus d'un aller-retour par jour. Un aller-retour en métro représente environ 160 yens x 2 = 320 yens. Je garde donc mes pass pour le week-end et je décide de faire l'achat d'une PASMO card. C'est l'équivalent de notre carte Korrigo. Elle est extrêmement facile à se procurer si vous avez du liquide et les bornes sont même en anglais. Sachez tout de même qu'elle coûte 500 yens. Pour le reste, c'est facile : vous badgez à l'entrée puis à la sortie, le montant restant sur votre carte est indiqué à chaque passage et les recharges sont faciles. Elle est utilisée aussi pour payer, notamment au Konbini ou dans les salles d'arcades.

Soirée Tokyoïte

Hasard du calendrier : je suis sur Tokyo au même moment qu'un ami et j'en profite donc pour aller boire un coup avec lui. Il me propose de le rejoindre dans le quartier d'Ueno, dans un pub bien connu des étranger : le "HUB". C'est un bar typé british que je trouve relativement cher, et pas forcément agréable. Vous vous doutez bien que l'ambiance n'est pas très nippone, ni la population d'ailleurs. Cependant, j'y retrouve mon ami ainsi que le président de l'association Bretagne-Japon. Nous y buvons quelques verres ensemble et échangeons sur nos séjours respectifs. Clément (président de Bretagne-Japon, voici son blog : https://clemox.wordpress.com/) rentre à son hôtel et nous continuons la soirée.

Je trouve qu'il est extrêmement difficile de trouver des bars et ceci pour de multiples raisons. Premièrement, il n'est pas évident d'éviter les bars chelou, et crebendiou, il y en a beaucoup... Ensuite, les bars à Tokyo ont l'étrange capacité à se cacher au détour d'une ruelle, en haut de 6 étages ou dans un sous-sol. Bref, après une bonne heure de recherche aidé de google maps, on finit par trouver un bar. Celui-ci semble convenable avec, en plus, un forfait à volonté, oui, à volonté pour 3200 yens (~29€). Donc de 1h à 5h du matin, nous avons enchaîné les verres (Umeshu, bière, vodka, etc...) et échangé avec les clients du bar :) Une bonne soirée sympathique, mais forcément avec un lendemain difficile.

Oui, un peu bourré

Petit mot sur Bretagne-Japon

Il s'agit d'une association sur Rennes promouvant la culture nippone, de l'apprentissage de la langue, avec des cours à des tarifs très raisonnables, à la mise en pratique via des ateliers de cérémonie du thé ou Ikebana. Je vous mets le lien pour tous les Rennais lisant ces lignes : https://www.bretagne-japon.fr/. C'est d'ailleurs dans cette association que j'ai appris mes premiers mots de japonais.

Shopping à Ginza

Ginza c'est le quartier des riches et du shopping. Toutes les boutiques de luxe sont présentes dans ce quartier et les belles voitures aussi. L'été, la différence entre la chaleur extérieure et la climatisation des grands magasins vous donne une claque monumentale.

Mais c'est aussi un quartier sympathique pour manger ou simplement acheter des petites choses. Dans mes incontournables, je vous conseille le magasin Itoya pour ce qui est de la papeterie : 8 étages, deux bâtiments dédiés à cela. Mais aussi l'Uniqlo sur 13 étages... C'est immense, et, avec un peu de chance, ils auront des T-shirts avec votre série / jeu vidéo favori. Mais bien sûr, il y a aussi d'autres classiques comme le Tokyo Hands. Un autre magasin que j'affectionne particulièrement est le magasin de jouets Hakuhinkan (https://goo.gl/maps/chXHLKAHNJaWum4c7). C'est dans celui-ci que j'en ai profité pour acheter deux trois conneries et surtout un art book du château ambulant.

Tokyo Station & Tokyo Character Street

La gare de Tokyo est un vrai labyrinthe : à chaque fois que je m'y rends, je m'y perds... C'est fou, et pourtant à chaque fois, j'y vais pour uniquement deux raisons : prendre un train ou aller à la Tokyo Character Street. Il s'agit de deux grandes allées dans les souterrains de Tokyo qui rassemblent des boutiques dédiées à l'animation japonaise : de quoi trouver de jolis goodies :) Cependant, j'ai fait choux blanc, je n'ai rien trouvé de foufou, même avec la boutique éphémère Détective Conan. Les articles y étaient chers et pas fantastiques.

Détective Conan

Week-end, soirée et jeux de société

Mon week-end fut plus prolifique en visites (Jiyugaoka), mais je compte faire un article dédié à ma visite, abonnez-vous ? Je passe donc directement au soir avec une nouvelle soirée, cette fois-ci avec un ancien collègue de travail. Il est maintenant depuis 1 an au Japon et compte bien y rester :)

Ce fut l'occasion de boire des bières, de parler du présent et du passé mais aussi d'échanger quelques bons plans. Au programme de la soirée : petite visite express, repas (avec des ramens pas foufous) et surtout du jeu de société au Jelly Jelly café de Shibuya. Malheureusement, ce soir là, ce n'est pas table ouverte, nous allons donc devoir jouer uniquement entre nous. Mais ce fut l'occasion de découvrir des petits jeux japonais pour deux joueurs. La soirée fut très sympathique :)

Le lendemain, ma journée était déjà planifiée. Au programme : Repas > Jeux de société > Repas. Vous vous souvenez peut-être de l'allemand que j'ai rencontré, c'est avec lui que j'ai rendez-vous. Stephan est cette fois-ci accompagné de deux amis à lui, un américain et un Irish. Pas de problème de communication cette fois-ci (sauf ma compréhension de l'accent irish) et nous avons pu jouer à des gros jeux bien fat, de quoi occuper la majorité de mon après-midi et de ma soirée.

Et mon japonais ?

Alors oui, beaucoup de soirées, moins de visites, mais pas beaucoup d'apprentissage de la langue :/

Je travaille tous les jours mon japonais via des moyens différents : application mobile, vidéo sur Internet, abonnement à des cours en ligne, échange line avec des japonais. Je sens que je progresse mais assez lentement. Aussi, je pourrais avancer plus vite en étudiant sérieusement mes bouquins et surtout en bossant plus mes Kanji. Je compte bien, la semaine prochaine, me lancer dans la lecture des mangas et des jeux vidéos japonais que j'ai acheté, et me mettre plus sérieusement au travail avec mes livres.

Sinon quelques photos en vrac :